• Pourquoi tricoter c'est bien

    Fans de tricot, bonjour!

    Toujours rien à l'horizon question ouvrages terminés, alors j'ai décidé de traiter le tricot comme expérience.

    De quoi ça s'agite? me demanderez-vous. Eh bien, l'on entend souvent parler de problèmes de canal carpien, par exemple. En fait, tricoter est-il une bonne idée?

    Réponse : OH QUE OUI!

    La liste des bienfaits du tricot ne cesse de s'allonger au fur et à mesure que les spécialistes se penchent sur son cas. En voici donc une, non exhaustive, qui explique pourquoi tricoter est excellent :

    • Le tricot est reconnu comme étant un anti-stress. Il permet de se détendre en se plongeant dans l'ouvrage et en mettant de côté ses soucis.
    • Outre ce facteur, la répétition des mouvements engendre une production de sérotonine ; en clair : tricoter fait du bien au moral, il rend heureux.
    • Le fait même de réaliser quelque chose soi-même améliore l'estime de soi. Et nous savons tous combien nous sommes fiers et contents lorsqu'un ouvrage est terminé! Sans parler d'éventuels compliments de l'entourage. Ca fait toujours du bien!
    • Si en plus on participe à des forums à des blogs sur internet, ou bien à des cafés tricot "dans la vraie vie", on peut ajouter à cette liste le partage, toujours enrichissant, et les liens sociaux d'une manière générale.

    Voilà pour l'aspect disons psychologique.

    Mais, et ce canal carpien? C'est un fait, tricoter peut entraîner un problème de canal carpien, mais comme toute maladie musculo-squelettique, ce dernier est dû à une intensivité en termes de durée. J'ignore quelle serait la bonne fréquence pour y échapper. Une heure par jour? Deux fois une heure par jour? Si vous en savez davantage, n'hésitez pas à nous en faire profiter!

    Malgré cela, tricoter est aussi excellent en ce qui concerne l'aspect physiologique :

    • Le tricot prévient l'arthrite et la tendinite, ce qui est loin d'être négligeable.
    • Surtout : tricoter est un excellent repoussoir à Alzheimer, puisque cela suppose de faire travailler les deux hémisphères du cerveau!

    En résumé, tricoter est excellent pour notre tête et pour notre corps! Que voilà de bonnes raisons de continuer ou de s'y mettre!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Petit lapin

    Amoureux des peluches, bonjour!

    Comme je n'ai strictement rien à vous présenter pour le moment et que je manque cruellement d'inspiration, je vous propose une vieillerie : un petit lapin!

    C'est un modèle de l'excellent livre "Ma première peluche" de Hasegawa Takahiro.

    Petit lapin

    Je conseille cet ouvrage à tout débutant en couture (même s'il s'agit, ou surtout qu'il s'agit de couture à la main). Les explications sont parfaites pour un néophyte et le premier patron (le lapin bélier) est très simple avec peu de pièces. J'en ai fait un certain nombre, sept en tout, et j'ai gardé celui-ci :

    Petit lapin

    Avec son coton patchwork et son air triste, je le trouve craquant. Il est loin d'être le plus réussi, mais il n'en demeure pas moins mon préféré.

    Les patrons de ce livre sont tous mignons, mais j'ai une tendresse particulière pour ce petit lapin, raison pour laquelle j'en ai fait autant!

    Petit lapin

    J'ai testé le tissu éponge (lapins vert d'eau et rose à noeud), le coton (lapins patchwork, rose et violet), le velours ras (lapin vert) et le tissu peluche (lapin à pois). Le meilleur résultat est en obtenu en utilisant du velours ras. Surtout pour les tous petits.

    Bref, avec peu de matériel, peu de compétences et quelques heures, on peut confectionner un cadeau vraiment sympa, tellement sympa qu'on peut même décider de le garder pour soi!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Alpaca blend chunky de Rico Design

    Yarns addicts, bonjour!

    Pour l'écharpe de mon cher et tendre, je cherchais un fil un peu chic mais très doux et avec une couleur classique, mais sympa.

    Monsieur ayant choisi son motif, j'avais d'ores et déjà décidé que pour une fois, ce serait un numéro minimum 4,5, sous peine d'avoir le cerveau en surcharge car ce point, pourtant simple sur le papier (uniquement des mailles endroit et des mailles envers), nécessite une concentration extrême. Je vous en mettrai d'ailleurs la grille la prochaine fois, parce que le résultat vaut vraiment ces efforts.

    Je me suis donc rendue dans ma boutique Bergère de France préférée et là, mon regard s'est arrêté sur l'Alpaca blend chunky de la collection Essentials de Rico Design.

    1) un anthracite clair de toute beauté (toute la collection a de supers coloris)

    2) un fil gonflant super doux : 50% acrylique, 30% laine vierge et 20% alpaca

    3) pour aiguilles n°6

    Le bonheur, donc. L'étiquette indique qu'il faut 500 g pour une taille 40, j'en achète donc 4 pelotes.

    Et me voilà partie!

    Ce fil est un pur bonheur à tricoter. Il est léger comme tout, en termes de poids, il est doux dans les mains, et cette écharpe va tenir sacrément chaud. Ce sourire béat ne me quitte pas à chaque fois que je regarde le résultat.

    MAIS

    Eh oui, il y a un mais, même deux :

    1) J'ai utilisé des aiguilles n°5 pour qu'on ne voie pas au travers de cette douce écharpe.

    2) et SURTOUT, comme souvent : le métrage.

    500 g pour une taille 40? Je me permets quand même de douter un peu. Pourtant la pelote fait 90 m. C'est donc cohérent dans ce numéro d'aiguilles.

    Mais voilà, on oublie tout le temps que ces indications sont données pour le jersey. Sur ma photographie ci-dessus, il y a une pelote entière de tricotée. J'ai 46 mailles, soit 22 cm de large et en longueur on obtient 31 cm. Avec ce que j'ai acheté, l'écharpe ne fera que 124 cm de longueur. C'est carrément trop court!

    Hop! je suis retournée dans mon magasin et j'ai pris deux pelotes en plus. 32,40 € pour cette écharpe.

    CONCLUSION :

    Ce fil est vraiment superbe, léger, doux, tenant chaud, avec de très jolies couleurs et très agréable à travailler, c'est pourquoi il mérite amplement un French Loop Award.

    A environ 5,50 € la pelote, il reste abordable et il faut juste, comme toujours me direz-vous, prévoir la quantité nécessaire dès lors que l'on ne s'en tient pas au jersey.

    J'ai de toute façon un penchant pour les laines Rico Design et Lang Yarns, qui sont de bonne qualité tout en n'étant pas trop onéreuses. Elles offrent un bon intermédiaire entre la laine bon marché 100% acrylique dont la plupart boulochent au second lavage et les laines de luxe à lavage exclusif à la main. Voilà, je l'ai avoué.

    Je me réjouis donc de tricoter mes autres pelotes et, naturellement, je vous montrerai l'écharpe finie et bloquée (le point biaise à mort), je l'espère assez rapidement.

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Filéco de Bergère de France

    Bonsoir!

    Ce soir, je vous parle de la qualité Filéco de Bergère de France. Comme l'indique son nom, il s'agit d'un mélange de laines recyclées, d'où son improbable composition : 4% FIBRES DIVERSES
    6% POLYAMIDE
    12% LAINE
    78% ACRYLIQUE

    et parmi les fibres diverses, il y a du brillant genre vague lurex, mais c'est très discret.

    Filéco de Bergère de France

    Je l'ai tricotée pour faire la partie mauve de mon châle :

    Filéco de Bergère de France

    et l'entièreté de mon superbe col Damask :

    Filéco de Bergère de France

    Et voici ma conclusion : elle se tricote très très bien. Dans sa description, Bergère de France la conseille pour les débutants, et c'est vrai : elle est vraiment facile et agréable à travailler. Comme elle se tricote en n°4,5/5, l'ouvrage monte vite, ce qui est toujours sympa.

    Elle a vraiment un super rendu.

    Un point négatif alors? Pour moi, un peu, oui. Elle fait 85 mètres, ce qui implique qu'elle ne "file" pas beaucoup. En clair, il faut beaucoup de pelotes pour un ouvrage. D'ailleurs Bergère de France indique 14 pelotes pour un pull de taille M. Sachant que ces indications concernent toujours du jersey, qui est le point le moins filophage, si vous souhaitez tricoter ou crocheter avec un point un peu original, le nombre de pelotes nécessaire monte en flèche.

    Heureusement, elle n'est vraiment pas onéreuse : environ 2,60 € la pelote de 50g, soit 85 m.

    Mais ce qui me déplaît en général, c'est le fait d'avoir à rentrer tout un tas de fils à la fin de l'ouvrage. Donc je préfère les pelotes à gros métrage. Mais on ne peut pas tout avoir, n'est-ce pas?

    En conclusion, un French Loop award quand même pour Filéco de Bergère de France, parce que la filature est à Bar-le-Duc et que rien que cela mérite soutien me semble-t-il, mais aussi parce que c'est vraiment un joli fil sympa à tricoter. En tout cas, je l'ai beaucoup apprécié en faisant mon col qui est éclatant de couleur.

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le blocage ou la révélation de votre ouvrage!

    Fous de tricot et de crochet, bonsoir!

    Aujourd'hui, nous allons aborder la question du blocage.

    Qu'est-ce que le blocage? Techniquement, c'est faire tremper puis sécher votre ouvrage. La raison de cette opération est simple : votre ouvrage terminé, il est rigide, son rendu probablement à peine reconnaissable et avec une forme un peu décevante. Après blocage, il est souple, le point que vous avez travaillé est mis en valeur et votre ouvrage a sa taille définitive (ou pour longtemps en tout cas). Bref, votre ouvrage est impeccable.

    Que bloquer? Si vous avez tricoté des chaussettes, un pull, 100% jersey et côtes, inutile de le bloquer. Si vous avez fait de jolis points qui font onduler votre ouvrage, le blocage est nécessaire. Pour les ouvrages de type châle, écharpe à points tricotés ou crochetés, le blocage est indispensable pour une bonne mise en forme.

    1ère étape : remplissez votre lavabo, une bassine, voire votre baignoire (mais pas à ras bord, hein!) d'eau tiède. La température de l'eau est primordiale : trop chaude et la laine feutre, trop froide et la laine se rétracte et s'abîme. Tiède, donc.

    Versez le produit qu'aime la laine : la lessive habituelle spéciale laine, mais dosée à moitié en ce qui me concerne, mais on trouve des produits adaptés dans les bonnes boutiques de laine, un peu onéreux, mais vraiment supers (exemple ci-dessous) ; au pire un peu de savon, mais de grâce, quelque chose de non agressif!

    Laissez tremper votre ouvrage environ une heure.

    Essorez délicatement votre ouvrage roulé, sans lui imposer de torsion, en le pressant contre l'émail de votre lavabo, par exemple.

    Si vous avez utilisé de la lessive spéciale vendue à environ 10 € :

    Le blocage ou la révélation de votre ouvrage!

    vous pouvez passer directement à l'étape suivante.

    Si vous avez utilisé de la lessive traditionnelle pour la laine ou du savon, il faut un temps de rinçage. Remplissez à nouveau votre contenant d'eau tiède, laissez tremper votre ouvrage une demi-heure. Essorez-le grossièrement ensuite, comme expliqué plus haut.

    2ème étape : posez une grande serviette de bain à même le sol. Posez-y votre ouvrage bien à plat. Roulez la serviette en un tube.

    Stop! Si vous portez des chaussons, des chaussettes, enlevez-les, sous peine de le regretter! De même, opérez dans votre salle de bain, parce qu'il va y avoir de l'eau par terre!

    Marchez dessus. N'ayez crainte : vous n'abîmez pas votre précieux ouvrage, vous l'essorez délicatement, au contraire!

    Déroulez votre serviette. Votre ouvrage est prêt à être bloqué.

    3ème étape : fixez votre ouvrage sur son support.

    Pour le support, j'utilise personnellement une grande serviette de bain très épaisse et donc assez rigide, réservée à cet effet, que je pose sur mon séchoir bien à plat. Vous pouvez utiliser tout tapis (yoga, sport), ou acheter les supports de blocage qui sont assez chers.

    Pour fixer, il vous suffit d'avoir des aiguilles de couture ou les aiguilles ou peignes que l'on trouve tout exprès :

    Le blocage ou la révélation de votre ouvrage!

    Ou encore, vous pouvez utiliser un long fil de laine fine et bâtir votre ouvrage sur votre support!

    En gros, on obtient ceci :

    Le blocage ou la révélation de votre ouvrage!

    Il ne reste plus qu'à attendre que cela sèche! Evitez de faire sécher au soleil, ou dans un endroit humide. Si cela prend plus de 3 jours, il y a fort à parier que votre bel ouvrage sentira mauvais.

    Pour les chaussettes, il existe des bloqueurs spécifiques :

    Le blocage ou la révélation de votre ouvrage!

    J'ai opté pour ceux-ci. En plastique, ils sont légers (il faut les suspendre!), ce qui est loin d'être le cas des bloqueurs en bois, même s'il est incontestable que ces derniers sont bien plus jolis. Les bloqueurs en bois sont aussi beaucoup plus larges, ce qui, je trouve, donne une forme non adéquate à la chaussette. Vous pouvez fabriquer les vôtres en les coupant dans des sets de table rigides, par exemple. On trouve des gabarits sur internet.

    Ultime étape! Une fois votre ouvrage sec, il suffit de retirer les aiguilles et le voilà avec une forme impeccable, souple et dont les points sont mis en valeur. Sa forme et sa taille sont  à peu près définitifs. Si vous lavez vos ouvrages à la main, ils sont définitifs. Si vous les lavez en machine, malgré la basse température, ils finissent pas rétrécir un peu. La laine est un matériau vivant! Il suffit de bloquer à nouveau, et le tour est joué.

    Toutefois, pour un pull qui aurait rétréci au point de perdre 2 tailles, il faut ajouter du poids et le suspendre sur un cintre rembourré aux épaules pour ne pas le déformer. Pour ajouter du poids, je fixe une serviette de bain pliée en deux à l'aide de pinces à linge, à la ceinture et au bas des manches. Ceci est une opération extrême et il faut éviter de la répéter trop souvent. Mais si comme moi, votre pull adoré s'est retrouvé par erreur dans la machine à laver avec les jeans et les t-shirts, les manches arrivant désormais 5 cm au-dessus des poignets, il n'y a pas d'autre solution!

    Voilà pour le blocage, et pour le sauvetage! Bonne soirée à vous!

     

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique