• Petits fous et effrayés du crochet, bonsoir!

    Aujourd'hui, je vais tenter de vous démontrer que le crochet, c'est fastoche!

    Contrairement au tricot qui est vraiment ingrat (c'est long et cela demande beaucoup de technique - mais c'est tellement plaisant!), le crochet ça va vite (à condition de ne pas se lancer dans les miniatures avec un crochet de 0.85 mm de diamètre et du fil dentelle) et cela n'exige que fort peu de technique. Si si, je maintiens!

    En une après-midi, vous pouvez maîtriser presque tous les types de mailles! En effet, il ne s'agit que de variantes de la maille serrée. Si vous savez faire la maille serrée, donc, vous devenez rapidement expert en crochet.

    J'ai appris en autodidacte, avec un livre de base et des patrons en japonais trouvés sur internet, mais qui ont l'avantage de présenter des diagrammes super clairs.

    Evidemment, je n'ai pas commencé avec la traditionnelle écharpe, c'est-à-dire un simple rectangle avec un point simple. Non. Je voulais faire un amigurumi que je venais de découvrir (cela fait tout de même onze ans maintenant!).

    Bon, soyons honnêtes, la première réalisation n'est pas toujours extra-ordinaire quand on commence par quelque chose de plus évolué que l'écharpe. Une fois surmontée l'épreuve de l'anneau magique (épreuve quand on commence seul, mais quand on vous montre, franchement ce n'est pas dur), je suis arrivée à cela :

    Le crochet c'est fastoche!

    Ce gremlins est affreux, d'autant que, pardon à sa créatrice, il s'agit d'un chat! J'ai honte, mais je n'ai pas peur de vous le montrer, car il faut bien commencer quelque part. Pour votre gouverne, il y a des personnes qui ont un premier résultat bien meilleur. Mais ceci fut le mien. Toutefois, je n'ai pas baissé les bras et deux réalisations plus tard, j'ai créé ceci :

    Le crochet c'est fastoche!

    Alors non, ce n'est pas une souris, mais un ourson! Il est très loin d'être parfait, mais j'étais très fière de l'avoir conçue (surtout le chapeau, en fait), étant pourtant bien consciente qu'il fallait encore travailler!

    Et puis j'ai fait ça :

    Le crochet c'est fastoche!

    Là, de toute évidence, je touchais au but! Déjà, il ressemblait à un ourson, qualité non négligeable pour un amigurumi, et je le trouvais mignon.

    Et quelques temps plus tard, j'ai créé ceci :

    Le crochet c'est fastoche!

    Là, j'avais franchi un cap. Là, j'étais bien.

    Pourquoi je vous montre tout cela? Pour que vous voyiez de vos yeux comment on progresse vite. Et comme je me suis lancée très rapidement dans la création, j'ai sans doute avancé plus lentement que quelqu'un qui réalise un amigurumi à partir d'un patron bien conçu!

    Pour obtenir 1 cm de hauteur, il faut 4 rangs au tricot, mais seulement 2 au crochet, avec une laine qui se travaille en 3,5 (diamètre en mm de l'aiguille ou du crochet). Surtout, le nombre de mailles qui constitue le rang est également environ de la moitié. Bref, le crochet ça va deux fois plus vite.

    L'inconvénient, parce qu'il y en a un, c'est que le crochet est filophage. Il vous faudra plus de pelotes que pour le tricot pour réaliser un pull, par exemple.

    J'aime le crochet parce qu'il se prête merveilleusement à la 3D. Non pas que cela ne soit pas possible au tricot, mais c'est bien plus compliqué et nécessite d'acquérir pas mal de technique (rangs raccourcis, diminution comme ci à droite, diminution comme ça à gauche et idem pour les augmentations). Au crochet, c'est tout simple : on augmente et on diminue toujours de la même manière (on crochète 1 maille sur 2 mailles pour diminuer, on crochète 2 mailles sur 1 maille pour augmenter, quelque soit le type de maille d'ailleurs).

    Ce qui a considérablement nuit au crochet, ce sont tous ces napperons, miniatures pour dragées et autre que nous avons tous immédiatement à l'esprit, non pas qu'il ne s'agisse pas là d'ouvrages tout à fait honorables, mais fort peu tentants quand on a vingt ans.

    En fait, le crochet est fun. On peut tout faire au crochet :

    des sacs,

    Le crochet c'est fastoche!

     

     

     des vêtements,

    Le crochet c'est fastoche!

    des accessoires,

    Le crochet c'est fastoche!

    des amigurumis, de la déco, et tout cela facilement.

    Alors, n'hésitez plus et lancez-vous!

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bonsoir à tous!

    French Loop aussi a son petit Noël!

    Le Père Noël s'appelle Burning Impressions II et voici le joli cadeau :

    Le Noël de French Loop!

    le DELUXE Sock Knitter's Tool Kit et la Spinnerzz Gauge!

    Megan fait de la pyrogravure. Elle a travaillé avec des tricoteuses et propose toute une gamme d'outils inédits et personnalisables. Outre les bloqueurs de chaussettes et de gants, les boutons et autres goodies (planches à découper...), il y a le fameux Soxyzz, un instrument de mesure qui permet d'une part de mesurer précisément le pied, et d'autre part de facilement savoir où l'on en est dans sa chaussette, sans passer par le fastidieux mètre de couturière.

    Le Noël de French Loop!

    Il y a également cette jolie jauge avec, oui messieurs dames, le logo de French Loop! Cette jauge mesure également l'échantillon, fait office de règle...

    Le Noël de French Loop!

     Et surtout, il y a ceci :

    Le Noël de French Loop!

    le "mesureur" d'épaisseur de fil (spinnerzz gauge)! Idéal quand on a perdu la bague des pelotes, si rapide à égarer pour les écheveaux! Avec, à nouveau mon logo ; je n'en reviens pas de la précision car il mesure 3,5 cm de côté et avec une police aussi complexe, c'est vraiment du grand art!

    Et j'ai eu un vrai cadeau : le petit marqueur, non compris dans le kit.

    J'ai hâte de les utiliser et du coup, je n'aurai plus d'excuse avec tous ces outils!

    Je reste sur mon petit nuage et vous dis à bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ultimate Sock Yarn de SnailYarn

    Petits fous de laine, bonsoir!

    Aujourd'hui je vous parle de l'Ultimate Sock Yarn (traduisons par laine à chaussettes ultime) de Snailyarn. Venu d'Italie, ce fil est composé de 75% merino superwash (trop doux!) et de 25% nylon (pour la solidité), teint à la main dans des couleurs superbes (ci-dessus 4 seulement, très colorés, mais il y a des teintes plus douces).

    A 24 € les 425 m, on s'attend à de la super qualité. J'ai craqué sur le coloris Crimson Queen et pour le moment, cela donne ça :

    Ultimate Sock Yarn de SnailYarn

     

    Passons donc aux choses sérieuses : cette laine vaut-elle son prix?

    Oui, carrément.Les couleurs sont exactement celles de la photographie issue du site Laine et Tricot Boutique, tandis que celles de ma photo sont plus fades. Elles sont lumineuses et chatoyantes.

    Le fil est d'une incomparable douceur. Un bonheur sous les doigts.

    Il semble glisser tout seul sur les aiguilles et j'ai l'impression de tricoter plus vite.

    Et alors pour moi le plus indiscutable, c'est qu'il s'agit d'une laine auto-rayante qui ne fait pas de vraies rayures. Des petites lignes de couleurs, pas toujours continues, comme par touches. Je suis absolument fan!

    Elle a une tenue irréprochable.

    Le vrai test final sera le bain (j'ignore donc s'il y risque de dégorgement) et le blocage (mais là je ne suis pas inquiète).

    C'est sûr, c'est un budget pour une simple paire de chaussettes, mais j'avoue que j'ai hâte de la porter. Et puis quit à y passer du temps, autant se faire plaisir (bon, de temps en temps)!

    Un French Loop Award pour Ultimate Sock Yarn, sans hésitation!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pourquoi tricoter c'est bien

    Fans de tricot, bonjour!

    Toujours rien à l'horizon question ouvrages terminés, alors j'ai décidé de traiter le tricot comme expérience.

    De quoi ça s'agite? me demanderez-vous. Eh bien, l'on entend souvent parler de problèmes de canal carpien, par exemple. En fait, tricoter est-il une bonne idée?

    Réponse : OH QUE OUI!

    La liste des bienfaits du tricot ne cesse de s'allonger au fur et à mesure que les spécialistes se penchent sur son cas. En voici donc une, non exhaustive, qui explique pourquoi tricoter est excellent :

    • Le tricot est reconnu comme étant un anti-stress. Il permet de se détendre en se plongeant dans l'ouvrage et en mettant de côté ses soucis.
    • Outre ce facteur, la répétition des mouvements engendre une production de sérotonine ; en clair : tricoter fait du bien au moral, il rend heureux.
    • Le fait même de réaliser quelque chose soi-même améliore l'estime de soi. Et nous savons tous combien nous sommes fiers et contents lorsqu'un ouvrage est terminé! Sans parler d'éventuels compliments de l'entourage. Ca fait toujours du bien!
    • Si en plus on participe à des forums à des blogs sur internet, ou bien à des cafés tricot "dans la vraie vie", on peut ajouter à cette liste le partage, toujours enrichissant, et les liens sociaux d'une manière générale.

    Voilà pour l'aspect disons psychologique.

    Mais, et ce canal carpien? C'est un fait, tricoter peut entraîner un problème de canal carpien, mais comme toute maladie musculo-squelettique, ce dernier est dû à une intensivité en termes de durée. J'ignore quelle serait la bonne fréquence pour y échapper. Une heure par jour? Deux fois une heure par jour? Si vous en savez davantage, n'hésitez pas à nous en faire profiter!

    Malgré cela, tricoter est aussi excellent en ce qui concerne l'aspect physiologique :

    • Le tricot prévient l'arthrite et la tendinite, ce qui est loin d'être négligeable.
    • Surtout : tricoter est un excellent repoussoir à Alzheimer, puisque cela suppose de faire travailler les deux hémisphères du cerveau!

    En résumé, tricoter est excellent pour notre tête et pour notre corps! Que voilà de bonnes raisons de continuer ou de s'y mettre!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Petit lapin

    Amoureux des peluches, bonjour!

    Comme je n'ai strictement rien à vous présenter pour le moment et que je manque cruellement d'inspiration, je vous propose une vieillerie : un petit lapin!

    C'est un modèle de l'excellent livre "Ma première peluche" de Hasegawa Takahiro.

    Petit lapin

    Je conseille cet ouvrage à tout débutant en couture (même s'il s'agit, ou surtout qu'il s'agit de couture à la main). Les explications sont parfaites pour un néophyte et le premier patron (le lapin bélier) est très simple avec peu de pièces. J'en ai fait un certain nombre, sept en tout, et j'ai gardé celui-ci :

    Petit lapin

    Avec son coton patchwork et son air triste, je le trouve craquant. Il est loin d'être le plus réussi, mais il n'en demeure pas moins mon préféré.

    Les patrons de ce livre sont tous mignons, mais j'ai une tendresse particulière pour ce petit lapin, raison pour laquelle j'en ai fait autant!

    Petit lapin

    J'ai testé le tissu éponge (lapins vert d'eau et rose à noeud), le coton (lapins patchwork, rose et violet), le velours ras (lapin vert) et le tissu peluche (lapin à pois). Le meilleur résultat est en obtenu en utilisant du velours ras. Surtout pour les tous petits.

    Bref, avec peu de matériel, peu de compétences et quelques heures, on peut confectionner un cadeau vraiment sympa, tellement sympa qu'on peut même décider de le garder pour soi!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique