• Socks addicts, bonsoir!

     

    C'est le premier moment détente de notre chaussette : le pied!

    Tout d'abord, à présent que nous avons terminé la pointe et que nous avons tricoté une vingtaine de rangs, notre chaussette est assez grande pour y enfoncer ce fil de départ qui nous agace depuis le début!

    Tricoter ses chaussettes : le pied - étape 2

    Avant de commencer, je vous conseille de prendre l'habitude de penser, non en numéro d'aiguille (1, 2, 3 et 4), mais en dessus et en dessous de pied (2 premières aiguilles, 2 dernières aiguilles).

    Les deux premières aiguilles forment la semelle. Il est donc préférable de la tricoter toujours à l'endroit, car un point, même joli, serait inconfortable puisque l'on marche dessus!

    Tricoter ses chaussettes : le pied - étape 2

    En revanche, bien qu'il soit tout à fait possible de tricoter en jersey endroit sur la totalité du pied, on peut également s'amuser sur le dessus de pied avec un joli point de tricot!

    Tricoter ses chaussettes : le pied - étape 2

    Vous avez repéré un point qui vous plaît (dans mon cas de fausses torsades ci-dessus), mais voilà, la séquence du point dépasse ou est inférieure à votre nombre de mailles total sur le dessus de pied! Pas de panique, nous allons trouver une solution.

    Il faut dire qu'il est difficile de trouver un point qui va pile faire nos 28 mailles si nous tricotons une pointure 34/35.

    Donc,

    • cas n°1 : la séquence du point dépasse le nombre de mailles

    On peut ajouter jusqu'à 2 mailles au dessus de pied sans conséquence, et ce quelle que soit la pointure que l'on tricote, mais pas davantage. Si la séquence dépasse encore, je suis navrée de vous dire qu'il faut y renoncer. Mais on peut aussi tricher avec la méthode du cas n°2.

    Par exemple, dans notre cas de 28 mailles, on choisit une séquence de 7 mailles +1. On ajoutera tout simplement 1 maille, soit 4 x 7 mailles +1.

     

    • cas n°2 : la séquence du point est inférieure au nombre de mailles

    Je vous déconseille vivement de diminuer des mailles. Je vous propose donc de tricher.

    Par exemple, dans notre cas de 28 mailles, ma séquence fait 4 mailles +1. Donc, 6 x 4 = 24 et 24 + 1 = 25. Il me reste 3 malheureuses mailles.

    J'ai donc ajouté 1 maille envers et un tortillon au milieu (2 mailles croisées). Et le tour est joué!

    Si la séquence avait fait 13 mailles, j'aurais tricoté la première et la dernière mailles soit à l'endroit, soit à l'envers selon le point choisi.

    Tricoter ses chaussettes : le pied - étape 2

    Bref, comme vous l'aurez compris, à vous de trouver la bonne combinaison. Pour des explications plus précises sur les points et l'art de les transformer pour du tricot en rond, référez-vous à l'étape 5 : la tige. Après quoi, détendez-vous et tricotez le bon nombre de centimètres, en vous référant au tableau des mesures (longueur de la chaussette de la pointe jusqu'au talon), et l'on se retrouve pour la première partie du talon!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Socks addicts, bonsoir!

    Et nous voilà partis pour la pointe! Vous trouverez ici deux pointes différentes : la pointe en bandes (la plus utilisée) et la pointe en étoile (ma préférée).

    Si vous tricotez des chaussettes de pointure inférieure au 34, je vous conseille vivement la pointe en bandes. A partir du 34, faites celle qui vous plaît!

    Allons-y!

    Prenez garde au fil de départ, car on en fait facilement une maille supplémentaire ou l'on se retrouve avec une boucle bizarre. Rassurez-vous, cela ne durera pas, mais pour le moment, il faut faire avec.

    • LA POINTE EN BANDES

    Tricoter ses chaussettes : la pointe - étape 1

    Nous avons fini le montage et les premiers rangs par les premières augmentations de la pointe : de 16 mailles, nous sommes passés à 20 mailles, soit 5 mailles sur chaque aiguille.

    A présent, nous allons faire un rang droit (comprenez un rang de mailles à l'endroit).

    Le principe de la pointe en bandes est très simple :

    • Rang d'augmentations :

    - aiguille 1 : 1 maille endroit - 1 augmentation - tricoter les autres mailles à l'endroit

    - aiguille 2 : tricoter à l'endroit jusqu'à l'avant-dernière maille - 1 augmentation - 1 maille endroit

    - aiguille 3 : comme l'aiguille 1

    - aiguille 4 : comme l'aiguille 2

    • Rang droit
    • Répéter le rang d'augmentations et le rang droit jusqu'à ce que vous obteniez le nombre de mailles total requis. Par exemple, pour une pointure 38/39, vous devez avoir à la fin 60 mailles, soit 15 mailles par aiguille. Finissez toujours votre pointe par un rang droit.

    Ce n'est pas plus compliqué que cela!

    • LA POINTE EN ETOILE

     

    Tricoter ses chaussettes : la pointe - étape 1

    Nous avons fini le montage et les premiers rangs par les premières augmentations de la pointe : de 16 mailles, nous sommes passés à 24 mailles, soit 6 mailles sur chaque aiguille.

    A présent, nous allons faire un rang droit (comprenez un rang de mailles à l'endroit).

    Le principe de la pointe en étoile n'est pas très compliqué : on divise le nombre de mailles d'une aiguille par 2 (pour nous à ce stade, c'est 6 mailles sur 1 aiguille / 2 = 3 mailles). On va donc faire notre augmentation sur la 3ème maille, soit 2 augmentations par aiguille : on tricote donc (2 mailles - 1 augmentation - 2 mailles - 1 augmentation) sur chaque aiguille et l'on obtient donc 32 mailles.

    Après le rang d'augmentation, on fait autant de rangs droits qu'il y a eu de rangs d'augmentations. Donc, après avoir obtenu 40 mailles, on va donc tricoter deux rangs droits.

    On continue ainsi jusqu'à ce que l'on obtienne le nombre de mailles voulues. Par exemple, pour une pointure 38/39, vous devez avoir à la fin 60 mailles, soit 15 mailles par aiguille.

    Comme l'on augmente de 8 mailles à chaque fois (2 augmentations sur chaque aiguille), il arrive qu'on doive modifier le dernier rang d'augmentation pour obtenir le bon nombre de mailles. Si vous tricotez une chaussette en 36/37, vous devez avoir 60 mailles au total, or vous avez à un moment 56 mailles. En continuant les augmentations de la sorte, vous vous retrouverez avec 64 mailles! Donc le problème se résout tout simplement :

    Fin de pointe pour certaines pointures

    - aiguille 1 : 1 maille endroit - 1 augmentation - tricoter les autres mailles à l'endroit

    - aiguille 2 : tricoter à l'endroit jusqu'à l'avant-dernière maille - 1 augmentation - 1 maille endroit

    - aiguille 3 : comme l'aiguille 1

    - aiguille 4 : comme l'aiguille 2

    En résumé (explications du 34 au 47) :

    Répétez ce qui est entre parenthèses

    - Rang 1 : [celui que nous avons déjà fait lors de l'étape du montage ] (1m - 1 augmentation)

    - Rang 2 : droit sur 24 mailles

    - Rang 3 : (2 m - 1 aug)

    - Rangs 4 et 5 : droit sur 32 mailles

    - Rang 6 : (3 m - 1 aug)

    - Rangs 7 à 9 : droit sur 40 mailles

    - Rang 10 : (4 m - 1 aug)

    - Rangs 11 à 14 : droit sur 48 mailles

    - Rang 15 : (5 m - 1 aug)

    - Rangs 16 à 20 : droit sur 56 mailles

    Pour la pointure 34/35, la pointe est finie.

    Pour les pointures 36/37 et 38/39, tricotez la fin de pointe pour certaines pointures expliquée ci-dessus et finissez par 5 rangs à l'endroit sur 60 mailles.

    Pour plus grand, il faut continuer :

    - Rang 21 : (6 m - 1 aug)

    - Rangs 22 à 27 : droit sur 64 mailles

    Pour les pointures 40/41 et 42/43, la pointe est finie.

    Pour la pointure 44/45, tricotez la fin de pointe pour certaines pointures expliquée ci-dessus et finissez par 6 rangs à l'endroit sur 68 mailles.

    Pour plus grand, il faut continuer :

    - Rang 28 : (7 m - 1 aug)

    - Rangs 22 à 27 : droit sur 72 mailles.

    La pointe pour la pointure 46/47 est terminée!

    Et voilà ce que cela donne :

    Tricoter ses chaussettes : la pointe - étape 1

    On voit bien le mouvement pris par la pointe. Ce sont ces augmentations régulières tout autour du pied qui rendent cette pointe si confortable, tandis que la pointe en bande divise clairement la chaussette en deux (dessous et dessus). C'est pour cela qu'elle est de loin ma préférée.

    J'ai donc le plaisir de vous annoncer que prochainement, nous passerons au pied!

    Bonne soirée!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bonsoir petits fous de chaussettes!

    Avant de nous lancer dans la pointe, vous devez vous demander : mais combien de mailles dois-je avoir pour tricoter MA chaussette? Et puis sur combien de centimètres?

    Pas de panique! Je viens de vous faire un petit tableau. Si vous connaissez votre pointure, c'est parfait. Si vous avez un doute, vous prenez de quoi mesurer votre pied (le dessous, hein!) et vous prenez la distance entre votre talon et la pointe du gros orteil, en restant le plus droit possible. Une mesure prise en diagonale risque de vous causer des surprises!

    Il existe plein de tableaux comme celui-ci, mais celui-ci, je vous le garantis. J'ai tricoté bon nombre de ces pointures et les chaussettes vont parfaitement. Donc le voici :

    Tricoter ses chaussettes : mais combien de mailles?

    Je suis désolée pour l'aspect flou, mais c'est ce que j'ai pu obtenir de mieux...

    On se retrouve bientôt pour la pointe cette fois-ci!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bonsoir socks addicts!

    Et voilà, on y est. On va commencer avec deux aiguilles. Pour une pointe en bandes classique, on peut partir sur 16 boucles jusqu'à la pointure 41 et 20, voire 24 boucles au-delà (8, 10 ou 12 sur chaque aiguille) et pour une pointe en étoile (ma préférée), il faut partir sur 16 boucles jusqu'au 41 et 24 boucles au-delà (8 ou 12 sur chaque aiguille). Ici on partira donc sur 16 boucles (mais attention, l'exemple des photos en a 24).

    Petite parenthèse : voici les pointes dont je vous parle :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Mais revenons à nos moutons : ces boucles se font en huit en tournant vers vous et en commençant sur l'aiguille du haut. Si vous utilisez une laine qui fera des rayures, commencez au début d'une couleur, de sorte que vous pourrez tricoter une deuxième chaussette identique. Prenez l'habitude de faire de la 1ère boucle, une boucle supplémentaire (vous verrez que cela sera utile). Voilà ce que cela donne (je les ai faites volontairement très lâches pour bien vous montrer, mais sans trop les serrer, faites-les plus jolies)

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    On obtient donc à la fin de nos 16 (+1) boucles :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Jusque là c'était fastoche, non? Cela ne va pas durer, mais dites-vous bien que passés les premiers rangs, cela va aller tout seul!

    Donc, nous allons tricoter notre premier rang sur l'aiguille du haut (8 mailles et on laisse tomber la dernière si elle est encore là), à l'endroit, et l'on va donc faire intervenir une troisième aiguille :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Vous l'avez peut-être remarqué, mais je tiens fermement le fil de départ dans ma main gauche pour éviter tout accident franchement énervant. Le principe est que l'aiguille du bas (où il y a des boucles moches, mais ne vous en préoccupez pas pour l'instant) reste fixe. On tord l'aiguille du haut pour tricoter plus à l'aise. C'est là que vous pestez si vous avez des aiguilles de 20 cm de longueur. La dernière maille de ce premier rang est hyper précaire, et il ne faut surtout pas la bloquer. Avec précaution, on retourne l'ouvrage pour tricoter un rang envers, toujours sur l'aiguille du haut.

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Si la première maille précaire à l'envers ne vous a pas posé de problème majeur, tout va bien. Après ce deuxième rang, on tourne à nouveau et, toujours sur l'aiguille du haut, on fait un rang endroit. Celui-là est beaucoup plus facile!

    Nos trois rangs sont finis. On va donc tourner l'ouvrage pour passer l'aiguille du bas avec ses mailles moches en haut. On tire sur la deuxième maille en partant de la gauche (au fait ceci est un tutoriel de droitier, alors amis gauchers qui ont la chance de tricoter en gaucher, il vous suffit d'inverser les explications droite-gauche, mais vous en avez l'habitude). Tirer sur la deuxième boucle revient à resserrer la première.

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    On continue de la sorte en tirant sur la troisième, puis la quatrième, et ainsi de suite.

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Là vous voyez que les mailles de gauche sont bien plus jolies et que les mailles de droite sont encore hideuses. A l'avant-dernière maille, tenez bien le fil de départ, sans quoi vous aurez une mauvaise surprise! En effet les dernières mailles entraînent le fil au lieu de se serrer! Une fois vos mailles toutes jolies, vous tricotez sur cette aiguille un rang à l'endroit. Vous constaterez que les mailles sont torses. A la fin de ce quatrième rang, on obtient ceci :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Sympa, non? Profitons de ce moment de paix, car à présent nous passons aux choses sérieuses! Comprenez : nous passons à 4 aiguilles!

    On tricote à nouveau sur l'aiguille du haut (à partir de maintenant, on va tricoter en rond toujours à l'endroit) :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Tout de suite après la première maille, on insère notre marqueur pour marquer le début du rang.

    En toe-up, les 2 premières aiguilles constituent le dessous de pied, et les 2 dernières le dessus.

    En fait, nous commençons la pointe (le début seulement car la pointe en elle-même constitue l'étape 1 ; mais je vous rassure : l'étape la plus violente est celle que je vous présente maintenant).

    • Si vous faites une pointe classique en bandes, tricotez une augmentation sur la deuxième maille, puis tricotez encore 2 mailles (on obtient 5 mailles)
    • Si vous faites une pointe en étoile, tricotez 1 maille, faites une augmentation sur la 2ème maille, tricotez 1 maille, faites une augmentation sur la 4ème maille (on obtient 6 mailles).

    Dans les 2 cas, vos 4 mailles de départ tricotées, faites le geste qui sauve et glissez bien vos mailles au milieu de l'aiguille.

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Nous allons ensuite insérer l'aiguille suivante.

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Cela devient un peu sportif, je ne vous le cache pas, mais on est bientôt au bout de nos peines.

    • Pour la pointe en bandes : tricotez 2 mailles, faites 1 augmentation, tricotez 1 maille (on a heureusement 5 mailles sur cette 2ème aiguille).
    • Pour la pointe en étoile : tricotez 1 maille, faites 1 augmentation, répétez. On a 6 mailles.

    Glissez les mailles au milieu de l'aiguille, tournez pour accéder à l'aiguille fixe où vous avez 8 mailles (le dessus du pied).

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Pour un confort optimal, je rends fixes mes 2 premières aiguilles, comme vous pouvez le voir ci-dessus, et je fais comme si elles n'existaient pas (enfin j'essaie).

    • Pour la pointe en bandes : tricotez 1 maille, faites 1 augmentation, tricotez 2 mailles. Vous avez normalement toujours 5 mailles.
    • Pour la pointe en étoile, faites comme sur l'aiguille précédente. On obtient toujours 6 mailles.

    Glissez vos mailles au milieu de l'aiguille.

    Allez, on y croit, on passe à la dernière aiguille!

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    C'est la plus pénible, mais c'est la dernière ligne droite et après ce sera plus facile! Je maintiens toujours mes 2 premières aiguilles fixes.

    • Pour la pointe en bandes : tricotez 2 mailles, faites 1 augmentation, tricotez une maille. Toujours 5 mailles.
    • Pour la pointe en étoile, tricotez comme pour les autres aiguilles et vous obtenez toujours 6 mailles.

    Glissez vos mailles au milieu de l'aiguille. Je sais que je le répète, mais je vous assure qu'on oublie vite et qu'on le regrette sitôt après.

    Maintenant admirez votre bout de pied :

    Tricoter ses chaussettes : montage et premiers rangs - étape 0

    Oui, c'est bien ici que se logeront vos orteils. N'ayez pas peur si cela vous paraît vraiment petit. Nous ne sommes qu'au tout début de la pointe!

    Je vous propose d'aller nous reposer après toutes ces émotions et vous donne rendez-vous pour l'étape 1 : la pointe!

     

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Tricoter ses chaussettes : Introduction

    Socks addicts, bonsoir!

    Et voilà, nous sommes partis pour la rubrique "tricotons nos chaussettes"! que je vous ai promise depuis longtemps...

    Nous allons commencer par une petite introduction, histoire de tout bien présenter pour les novices qui se lanceraient dans la chaussette, autant dire dans une nouvelle aventure!

    Le matériel

    Comme souvent, il ne faut pas grand chose. Je tricote mes chaussettes avec un jeu de 5 aiguilles de 2,5 mm et de 15 cm de longueur, mais beaucoup de tricoteuses utilisent une aiguille circulaire. L'essentiel est d'être à l'aise. Le tutoriel que je vais vous présenter comportera donc des photographies avec mes aiguilles, mais il est très aisé de convertir cela pour une aiguille circulaire. Il existe une super technique, dite du "magic loop" pour tricoter en rond et qui est parfaite pour les chaussettes. Il y a plein de tutoriels très bien faits sur internet, alors je ne vais pas me lancer là-dedans! Quant au matériau des aiguilles, je ne jure que par l'acier inoxydable de Hiya Hiya. Bannissez l'aluminium (qui a la fâcheuse tendance à se déposer sur la laine à force) et qui n'a pas une bonne glisse. Si vous débutez, commencez par du bambou (mais attention à la casse avec ce petit numéro), les aiguilles en carbone de knit pro ou les Nova Metal (mais elles sont plus chères). Si vous avez une aiguille circulaire en 2 ou 2,5 mm, et si en plus elle a un petit câble, c'est parfait, mais on peut très bien s'en passer, sauf si vous avez l'intention de faire toute votre garde-robe chaussettes vous-mêmes ou de tricoter les chaussettes pour toute la famille! Dans ce cas, procurez-vous en une!

    La laine : comptez 400 m en 2,5 pour une paire de chaussette classique jusqu'à la pointure 43. Pour une chaussette plus longue, ou pour une pointure plus grande, il va falloir prévoir 200 m supplémentaires. Pour une jambière, 400 m supplémentaires (en jersey).

    Le fil doit être composé de 25% de polyamide (votre ami solidité), et peut comporter également 75% de laine (le plus fréquent), du mérino, de l'alpaga, de la soie, du coton... Il existe aujourd'hui quantité de fils tous plus beaux les uns que les autres, teints à la main, industriels, unis ou à plusieurs couleurs ayant souvent un rendu de rayures. Bref, vous avez le choix. Prenez celui qui vous plaît, c'est le plus important.

    Non nécessaire mais franchement utile (personnellement, je ne m'en passerais pour rien au monde tant il laisse mon cerveau libre de se concentrer sur les points que je tricote) : le marqueur. Idéalement, il vous en faut 2.

    Vous pouvez l'acheter. Vous pouvez vous contenter d'un brin de fil de couleur contrastante, mais je ne trouve pas cela très pratique. Vous pouvez aussi les fabriquer à moindre coût : prenez une breloque (un petit pendentif que vous ne portez plus, un petit bijou de portable, un curseur de fermeture éclair (gilet, trousse...) ; s'il y a de quoi faire passer un petit anneau, c'est tout bon, prenez un petit anneau (soit il s'y trouve déjà), soit vous le récupérez quelque part (il ne doit pas faire plus de 1/2 cm de diamètre), glissez votre breloque à l'anneau et fermer le mieux possible et le tour est joué! Il est également possible de prendre une mini épingle à nourrice. Le marqueur servira à indiquer le début du rang.

    Totalement superflu mais très pratique aussi : le compte-rangs.

    L'anatomie de la chaussette

    Tricoter ses chaussettes : Introduction

    Comme vous pouvez le constater, la chaussette comporte 6 parties. La méthode classique consiste à commencer en haut, par la bordure, pour aller jusqu'à la pointe où, soit on resserre les mailles restantes, soit on fait un grafting. Ces méthodes ne me conviennent pas parce que l'on sent toujours la couture au bout du pied. La méthode que je vais vous présenter est donc en toe-up, c'est-à-dire que l'on commence par la pointe et que l'on finit par la bordure.

    Outre le confort qu'apporte cette méthode, il est très aisé d'essayer la chaussette au fur et à mesure. Mais il y a d'autres avantages que vous verrez incessamment sous peu!

    Donc, nous sommes partis pour nos étapes :

    Google Bookmarks Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique