• Forest Light

    Forest Light

    Amis du tricot, bonsoir!

    Aujourd'hui je vous raconte comment j'ai entrepris une folle aventure : la création d'un châle!

    Tout d'abord, prenez une jolie laine teinte à la main du genre Landscape de Mon Petit Rêve, si possible 2 écheveaux pour atteindre les 800 mètres, laine que vous avez achetée absolument compulsivement parce qu'en la découvrant par hasard, vous vous êtes écrié : "oh elle est trop belle"!

    Forest Light

    Regardez attentivement votre liste de patrons de châles (on ne va tout de même pas faire 3 paires de chaussettes avec le même fil!), et constatez que pour tous ces merveilleux modèles, vous avez déjà le fil idéal dans votre stock. Et puis ce coloris ne serait pas génial pour l'un de ces patrons, et puis de toute façon cela ne ferait que déplacer le problème.

    Prenez la mesure de votre ... (désolée je n'ai pas de substantif poli) et comprenez bien que vous avec de quoi faire un merveilleux châle, sans les explications pour le faire.

    Mais où est le problème? Vite sur Ravelry et consultation frénétique de tous les patrons de châle utilisant ce métrage.

    Comme vous êtes acheteur yarnesque compulsif (eh oui, ceci est le postulat de base mentionné dès le début de cet article), vous avez déjà tous les modèles qui vous plaisent. Et décidément, rien ne vous enthousiasme... Vous avez donc perdu environ 5 heures à regarder des photographies dont vous avez perdu tout goût et tout sens à trop vouloir tout voir. Vous avez toujours ces deux écheveaux, et toujours rien en perspective.

    Allons-nous vraiment faire des chaussettes, des gants et un bonnet assortis dans un mélange de mérinos et soie?

    Forest Light

     

    Bien sûr que non. Après avoir quelque peu maugréé sur la bêtise humaine et sur la liberté de se faire plaisir de temps en temps, comme ça, pour rien, arrive un éclair (alors par contre, sûrement pas de génie) : et pourquoi pas créer le modèle pour ce fil?

    Et c'est parti. Le fil s'appelle Landscape Forest Light. C'est inspirant. Comme j'ai une imagination débordante, je décide d'appeler le modèle Forest Light. Forest Light... : arbres, branches, feuilles, chemin escarpé, rayons de lumière dans les branches... Et là mon esprit brillant en déduit qu'il faut trouver des points rappelant ces images.

    Et quelle construction? J'en ai un peu marre de tricoter du haut vers le bas en augmentant tout le temps de chaque côté, puis en finissant par une bordure interminable. J'opte pour le tricot dans le sens de la longueur. Quitte à être dingue, autant y aller à fond.

    Après plusieurs essais et quelques calculs, voici ce que cela donne :

    Forest Light

    Il y a une bordure de feuille à gauche (bas du châle) et en haut de la photographie, on devine la naissance d'une future torsade qui rappellera l'entrelacement des branches ou des arbres lorsque l'on se promène dans une forêt dense.

    Forest Light

    Tout à droite, la bordure que j'ai photographiée dans le sens de la longueur pour vous perturber un peu.

    Enfin, le corps du châle est en mousse. Avez-vous remarqué le jeu de mots de bas étage?

    Forest Light

    Ceci dit, il me plaît bien et mes photographies ne rendent pas du tout justice aux superbes couleurs de ce fil.

    Il avance très lentement parce qu'il exige une concentration maximale et que je me suis fixée d'autres priorités. Mais il avance.

    Et avant que mon thé ne refroidisse tout à fait, je vous dis

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Juin à 16:43
    Rachel

    Bonne idée ! C'est un long travail c'est sûr, d'autant qu'il faut prendre des notes au fur et à mesure (tu prends des notes, dis, hein ?!) mais le jeu en vaut la chandelle ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :