• Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Aujourd'hui, c'est le rendez-vous boulet!

    Il s'agit de ces ouvrages qui végètent en attendant que l'on daigne se décider à les poursuivre après y avoir jeté plusieurs regards dépités...
    Ce rendez-vous est une motivation de taille pour achever ces projets qui nous narguent.

    Avec Rachel de Côté Tricot (qui a créé ce superbe logo pour ce rendez-vous), nous avons décidé de reprendre le flambeau de cette aventure initiée par la rédactrice de Pendant Ma Pause.

    Mon boulet de l'été, c'est mon LAMB (sac Look At My Bag!)

    Avancée mitigée... et pourtant beaucoup de travail!

    Alors côté "j'enlève cette broderie ridicule", j'en étais là le mois dernier :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Et à présent j'en suis ici :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Presque pas d'évolution. Une vraie galère à retirer!

    Si vous connaissez une meilleure technique que le découseur et surtout la pince à épiler pour retirer la broderie, soyez charitables et dites moi comment faire! Car de deux choses l'une : c'est de la super confection (et là j'ai un sérieux doute) ou je suis nulle (ce que je crois bien plus volontiers).

    Côté "je cache la misère", j'ai une vraie avancée, mais un gros souci!

    Le mois dernier, j'en étais là :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    autant dire nulle part! Mais j'ai travaillé dur plusieurs heures pour arriver là :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    et encore plus dur et plusieurs heures pour obtenir ceci :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Et je me suis dit que puisque j'avais tous mes motifs et que ma planchette était opérationnelle, je pouvais bien continuer un peu :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Puis arrivée là, alors que je commençais enfin à prendre le coup de main, j'ai estimé qu'il était néfaste que j'en reste là, alors j'ai travaillé encore :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Et à ce stade, je me suis dit : "autant en finir" et après avoir retiré toutes les épingles et retourné mon travail, j'ai pu découvrir ceci :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Alors là j'étais vraiment fière de moi! Pour un premier essai, je trouvais ça plutôt réussi! Mais évidemment ma joie fut de courte durée car (voyez vous-mêmes) :

    Rendez-vous boulet : LAMB - épisode 2

    Il est trop petit! Je ne sais pas si c'est en reportant les motifs sur la planchette, si j'ai resserré l'ouvrage en travaillant ou si dès le départ mes mesures étaient fausses... En tout cas j'ai un gros problème.

    Comme j'ai mis une diagonale rose entourée de blanc, c'est un peu compliqué d'ajouter des motifs sans casser la composition!

    Je pense que je vais prolonger la diagonale et coller des motifs blancs tout autour... Je n'ai pas vraiment d'autre idée. Si vous en avez une, faites m'en part!

    Cela m'a permis également de vérifier que je ne peux hélas pas faire l'économie de retirer toute la broderie... (Aidez-moi!)

    Je souhaite finir ce sac rapidement pour pouvoir reprendre mon pull en septembre, et emmener mon LAMB en vacances (sa fonction unique et première). En tout cas cet agneau s'avère plutôt jouer dans la catégorie du renard rusé.

    Ce boulet... eh bien est un vrai boulet!

    Prochain rendez-vous le 5 août!

    Vu le temps que j'y passe, je me demande si j'en verrai même le bout!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Planchette - suite et fin!

     Amoureux du crochet, bonsoir!

    Quoi de mieux qu'un fil fin de coton et un crochet tout aussi fin pour occuper ses mains durant ses insupportables soirées de chaleur torride?

    La dernière fois, je vous parlais de la "Plann-tchette", cet outil indispensable à l'assemblage de motifs au crochet irlandais.

    Ci-dessus, la version high-level de Natalia Kotelnikova. Ci-après, ma version "après tout, puisque ça marche..."

    La dernière fois, donc, après les étapes mousse de coussin - housse en feutrine sur couvercle de boîte :

    Planchette - suite et fin!

    je vous ai dit qu'il ne manquait plus que le tissu d'ameublement... Eh bien je suis allée un tout petit peu vite, puisqu'il manquait en outre un élément juste un peu essentiel : le truc qui fera que vos aiguilles resteront bien plantées! Les dames slaves mettent généralement une feuille plastique ou de papier épais. J'ai mis la main sur une feuille de protection de colis (des fois ça sert de ne pas tout jeter) et cela donne ceci :

    Planchette - suite et fin!

    Ensuite, effectivement, j'ai enfilé mon tissu d'ameublement qui ne tient finalement que par un élastique au milieu (explications à la fin de l'article):

    Planchette - suite et fin!

    Bon, c'est vrai, il n'a pas du tout la même tête que celui de Maître Kotelnikova... Il ne restait plus qu'à le tester.

    J'avais épinglé mon boulet sur un simple coussin, mais bien rigide, dans un premier temps.

    Planchette - suite et fin!

    J'ai donc essayé l'assemblage (pour voir ensuite s'il y aurait une différence avec la planchette - après tout, nous sommes ici dans la rubrique "Les folles expériences"). Un cauchemar. Les aiguilles sortaient du coussin lorsque je tirais sur le fil. Je devais tout tenir en même temps : le crochet, le fil, le motif maintenu sur le tissu... En plus, le coussin n'arrêtait pas de bouger! Bref, je me suis bien énervée.

    Alors j'ai tout enlevé et j'ai épinglé sur ma planchette.

    Planchette - suite et fin!

    Vous remarquerez au passage que j'ai modifié la position de pas mal d'éléments et que j'en ai même ôté certains.

    Puis j'ai commencé et là, un vrai bonheur!

    Planchette - suite et fin!

    Alors je n'ai pas encore tout à fait le coup de main, mais je peux travailler sans me préoccuper d'autre chose que des mailles que je crochète. Rien ne bouge, rien ne glisse. C'est même très reposant et super agréable à faire. Soit dit en passant : une heure et demie pour faire ça!

    Et donc voici ma conclusion quant à cette folle expérience : LA PLANCHETTE C'EST GENIAL!

    Et l'heureux hasard m'a donné ce sac digne de ce nouvel instrument de mes folies filesques (Merci Madame Louise):

    Planchette - suite et fin!

    Et me voici heureuse comme tout (eh oui, bien souvent, cela ne tient pas à grand chose), motivée à bloc, et même plus peur du thermomètre!

    Le seul hic est que je l'ai faite un peu trop haute, cette planchette. J'ai retiré la moitié de la mousse, mais c'est insuffisant. Je pense découdre la housse et lui donner une hauteur de 7 cm maximum (marges de couture comprises), et là, je mettrai l'élastique correctement sur le tissu gris. D'ailleurs, si j'avais été un peu plus observatrice, j'aurais bien vu sur la photographie de Mme Kotelnikova que ce n'est pas si haut que ça...

    Mais je ferai ça cet automne, car ma planchette est quelque peu occupée!

    A bientôt (le lundi 1er juillet pour être précise, avec le rendez-vous boulet!)

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Planchette

    Passionnés de crochet, bonsoir!

    Alors non, ce qui se trouve au-dessus n'est pas une de mes réalisations, mais j'aimerais bien! Il s'agit du travail de la grandissime Natalia Kotelnikova (regardez sa chaîne sur Youtube!). Voici pour un très léger aperçu de ses ouvrages :

    Planchette

    Autant dire que si nous portons le même prénom, nous ne jouons absolument pas dans la même catégorie!

    Non, je vous ai mis cette photographie parce que le sujet qui nous occupe aujourd'hui, c'est la planchette, et que l'on y voit de belles choses crochetées fixées sur une planchette!

    Voici un aperçu global de ce qu'est une planchette :

    Planchette

    Je suis désolée ; malgré mes efforts je n'ai pas trouvé de meilleur exemple à vous montrer. Il faut dire que la raison principale est tout simplement que cet outil n'existe pas. Allez sur n'importe quel site qui vend du matériel pour crochet et tapez planchette. Vous êtes partis pour une bonne tranche de rire!

    Donc, qu'est-ce?

    C'est un outil pour assembler les motifs crochetés au "crochet irlandais" qui est une technique de crochet où l'on réalise de toutes petites choses très fines et très minutieuses en un temps incroyablement long! Bref, amis horlogers, brodeurs pour cadres de montres, soudeurs de nano parties électroniques, vous voici à l'aise dans cette discipline!

    Planchette

    Les anglo-saxonnes utilisent généralement un simple coussin. Simple puisqu'à peu près tout le monde a un coussin chez soi.

    Pas pratique en revanche je trouve. Le coussin glisse, s'affaisse...

    Les slaves sont ingénieuses et pleines de ressources. Elles ont conçu la "Planntchett". Me voici donc partie pour confectionner la mienne!

    La planchette se compose de :

    • un socle rigide en carton, plastique, contre-plaqué (pour moi le couvercle d'un boîte de 36 x 27 cm

    Planchette

     

    • Puis une mousse épaisse (2 mousses de chaises, 1 grosse mousse de coussin) pour ma part une mousse de coussin dans sa housse et pour avoir quelque chose de plus rigide, j'ai aussi fait une housse en feutrine de 10 cm de hauteur avant couture (avec fermeture éclair parce que tôt ou tard il faudra la remplacer, cette mousse) - j'ai prévu 10 cm parce que je couds tout à la main et que j'utilise plus que les 0,50 cm de marge prévus pour la couture.

    Planchette

    Planchette

    Planchette

    • On pose donc la mousse sur le socle

    Planchette

    • Et il ne reste plus qu'à fixer le tout grâce à une housse avec un bon tissu où l'on pourra planter et replanter des tas d'aiguilles, maintenue sous le socle grâce à un élastique

    Planchette

    Bon, évidemment je n'ai pas eu le temps de la finir, alors j'ai juste posé le joli tissu d'ameublement gris clair sur mon montage pour vous montrer. Promis, dès qu'elle sera terminée je vous en reparle!

    Mais j'en profite pour poser dessus ma première fleur terminée de mon prochain gilet (j'ai mis 1 heure pour la faire!) et ma seconde en cours :

    Planchette

    J'espère la finir au plus vite car elle va bientôt servir!

    A bientôt! 

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Rosala

    Petits fous de crochet, bonsoir!

    Alors depuis que j'ai repris le crochet, mon premier amour, je n'arrive plus à m'arrêter! Les idées s'entrechoquent dans ma minuscule tête et j'ai par conséquent l'esprit très très encombré, mais le coeur content!

    Depuis des siècles, je rêve devant les merveilleuses réalisations de ces dames slaves, comme je vous l'expliquais la dernière fois, et depuis que j'ai décrété que j'en avais les capacités techniques, je me suis lancée à corps perdu dans cette folie.

    J'ai visionné environ 8 heures de tutoriels dans des langues que je ne comprends pas (mais certains mots commencent à entrer, mine de rien - et je sais même compter à présent dans une langue slave jusqu'à douze!), avec des qualités d'images franchement hasardeuses, mais mes essais sont concluants!

    Pour un peu, j'aurais dû rédiger cet article dans la rubrique "Les folles expériences", mais je ne vais pas revenir sur le caractère discutable de la chose pour les raisons énoncées ci-dessus.

    Revenons-en donc au dit sujet de cet article!

    La photographie que vous avez vue plus haut est celle du sac réalisé par ma grand-mère chérie il y a environ 25 ans (je crois). Il a transbahuté une pléthore de gros livres et aucune couture n'a lâché.

    Remarquez comme les motifs rappellent justement ces ouvrages dont je vous vantais les mérites juste à l'instant.

    Et donc?

    Et donc Rosala était le petit nom (diminutif typiquement alsacien) de ma grand-mère qui, à votre plus grande surprise, se prénommait Rose.

    Je vais participer à un petit salon créatif de quartier en novembre, et il faut par conséquent me secouer les puces un tantinet.

    Et donc?

    Et donc je vais réaliser quelques sacs. Je vais les coudre dans un tissu marron uni (en tout cas je suis partie pour ça) de la même manière que ma grand-mère.

    Et je vais m'inspirer de cette création de mon idole Victoria Belvet :

    Rosala

    Je crochèterai les anses en marron foncé au crochet tunisien. Non, ceci n'est pas une entorse à l'esprit du sac. C'est juste que c'est plus solide et plus rigide (enfin normalement).

    Et pour le motif du premier de ces sacs, j'en suis là :

    Rosala

    J'en suis plutôt satisfaite. Bon, bien sûr, cela ne vous donne pas encore une idée bien nette de ce que cela va donner, mais mes petites fleurs sont conformes à mon dessin de base, que pour des raisons de gribouillages intempestifs qui nécessitent un fort degré d'imagination, je ne vous montrerai pas. Bref, je dessine comme une chèvre.

    Attendu que chaque motif prend un temps fou pour être crocheté, j'ai effectivement intérêt à me dépêcher, d'autant que plein d'autres choses sont en cours, comme de coutume.

    Mais mon enthousiasme fera face, j'en suis persuadée!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    Amoureux du crochet, bonsoir!

    Aujourd'hui, c'est le rendez-vous boulet!

    Il s'agit de ces ouvrages qui végètent en attendant que l'on daigne se décider à les poursuivre après y avoir jeté plusieurs regards dépités...
    Ce rendez-vous est une motivation de taille pour achever ces projets qui nous narguent.

    Avec Rachel de Côté Tricot (qui a créé ce superbe logo pour ce rendez-vous),nous avons décidé de reprendre le flambeau de cette aventure initiée par la rédactrice de Pendant Ma Pause.

    Aujourd'hui, pas de Brocéliande, ce défi fou en brioche structurée. Voilà un bon moment qu'il fait lourd, et en plus maintenant il fait très chaud. Le crissement de la laine sur mes aiguilles a eu raison de mes nerfs, tout comme la quadruple épaisseur de laine sur mes genoux : la brioche est constituée de deux couches de laine et comme je tricote en rond...

    Remisé en attendant l'automne!

    J'ai donc hésité entre le châle Color Affection (que j'ai renommé Color Affliction)

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    que j'ai recommencé douze fois (si si!), et mon sac de voyage. Le fil que j'ai choisi pour ce châle étant en mérinos, j'ai vite abandonné et je me suis donc décidée pour le sac.

    Je l'appelle LAMB parce que cela signifie "agneau" en anglais, et que forcément cela m'a fait rire. Vous allez comprendre tout à l'heure. Il s'agit d'un sac à main que je prends tous les ans pour les voyages. Il est super pratique, mais alors qu'est-ce qu'il est moche!

    Jugez plutôt :

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    Et là vous avez compris la blague pitoyable : Look At My Bag! Parce qu'en plus il y a écrit dessus : look at my bag!

    J'ai déjà fait 2 tentatives de recouvrement pour lesquelles je n'ai pas de photographie et c'est tant mieux car je tiens à la tranquillité de vos nuits.

    Voilà dix ans déjà que je trimballe cette horreur partout avec moi.

    Je rêve depuis que j'ai appris à tenir un crochet, de réaliser quelque chose comme ces déesses russes savent le faire:

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    A présent, je pense avoir les compétences techniques. Mais il faut d'abord s'occuper de ce sac. J'ai entrepris de défaire la broderie :

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    Mais cela nuit considérablement à l'intégrité du sac. J'ai donc décidé à regret d'opter pour un recouvrement quasi intégral de la broderie, et de ne me séparer pour le moment que du contour argenté brillant.

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    On ne le dirait pas, mais il m'a fallu presque une heure pour le retirer du premier mot!

    J'espère vivement que cela suffira...

    Au bout de cette heure, j'avais tout de même envie de commencer quelque chose. Après deux visionnages de cet excellent tutoriel (bon en russe et de qualité d'image pas terrible, mais pour quelqu'un qui sait déjà crocheter...) qui dure tout de même 38 minutes, j'ai pris mon Petra de DMC, un crochet 1,25 et je me suis lancée (merci le Strasknitting où les choses avancent sans que l'on ne s'en rende compte!) :

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    Je suis plutôt contente du résultat, mais avec la nécessité de recouvrir la broderie, je suis bien obligée de structurer un peu mieux que ça et je l'ai donc fait dans les règles de l'art (enfin à peu près, parce que j'ai découpé une chute de tissu à la va-vite aux bonnes dimensions, mais de toute manière je ne veux pas d'un rectangle parfait) :

    Rendez-vous Boulet : LAMB - épisode 1

    Cela prend un temps fou! J'ai donc comme l'impression que LAMB va avoir un paquet d'épisodes! Mais la série devra absolument se terminer à l'automne parce que, comme mon pull Hindi de l'année dernière, je ne veux pas passer une année de plus sur Brocéliande!

    Pour moi c'est un nouveau défi. J'ignore si je vais atteindre mon but, mais je vais essayer en tout cas.

    Je m'en vais voir ma comparse et vous dis à bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    4 commentaires