• Le lacet roumain

    Petits fous de crochet, bonjour!

    Cela faisait un bon moment que je ne vous avais plus proposé de tutoriel, alors, en prévision du prochain patron gratuit (une petite fantaisie qui m'a attrapée au vol cette semaine), je vous présente le lacet roumain (qui a d'autres noms, comme plein de points au crochet).

    Celui-ci est absolument indispensable pour faire ce genre de choses :

    Le lacet roumain

    Mais c'est aussi quelque chose d'infiniment plus joli que la chaîne en mailles serrées ou en mailles coulées, un peu moins souple, certes, mais beaucoup, beaucoup plus solide.

    Ce doit être compliqué, vous dites-vous très certainement. Eh bien pas du tout! Il suffit de savoir faire des mailles serrées.

    Le lacet roumain se crochète généralement avec un fil fin, et donc un crochet de maximum 2 mm ; si possible inférieur. Avec du coton un peu brillant, on obtient un lacet vraiment chic.

    • JUSTE QUELQUES PRECISIONS avant de commencer:

    Pour les besoins de la démonstration, j'ai utilisé un coton épais absolument pas adapté à ce point, mais qui a l'énorme avantage d'être bien visible. Par ailleurs, j'ai crocheté très lâche pour que les mailles et les endroits où piquer se détachent bien. De fait, le lacet obtenu est irrégulier et, disons-le, moche. Crochetez-le normalement et vous aurez un résultat similaire à l'exemple montré en haut de l'article.

    J'ai volontairement mis presque toutes les étapes en photographies pour que ce tutoriel soit accessible aux novices, car c'est quelque chose que tout apprenti crocheteur peut réaliser. Les experts qui s'en ennuieraient trouveront à la fin de cet article le résumé de ce joli point.

    • LE DEBUT

    Donc, on commence par deux mailles chaînettes et on crochète une maille serrée dans la maille la plus éloignée du crochet. On obtient cela :

    Le lacet roumain

    Ensuite on pique à nouveau dans cette maille :

    Le lacet roumain

    pour cette fois il n'y a qu'un brin :

    Le lacet roumain

    puis on fait un jeté pour notre maille serrée (vous pouvez bien voir ci-dessous la première maille crochetée à droite):

    Le lacet roumain

    et on réalise la maille serrée. On obtient une chaîne à deux mailles.

    Le lacet roumain

    La folie continue, et on pique à nouveau dans la première maille qui donc se trouve ici :

    Le lacet roumain

    ce qui nous donne ceci :

    Le lacet roumain

    et on fait à nouveau une maille serrée pour obtenir cela :

    Le lacet roumain

    A ce stade, vous vous demandez si vous n'êtes pas en train de faire n'importe quoi, parce que cela ne ressemble pas du tout à ce que cela devrait donner. Pas d'inquiétude : c'est normal. Nous venons de finir le début. Continuons un peu et vous verrez votre lacet naître sous vos doigts.

    • LE POINT

    A présent, on va sans cesse répéter ce qui va suivre, jusqu'à avoir la longueur souhaitée.

    On tourne le lacet et on pique dans la maille à gauche

    Le lacet roumain

    bien dans les deux brins :

    Le lacet roumain

    et pour changer, on fait une maille serrée. Le résultat est celui-ci :

    Le lacet roumain

    A ce stade, notre lacet commence à ressembler à ce qu'il doit être.

    On continue ainsi à l'infini (si on est vraiment addict) : on tourne, on pique dans les deux brins de la maille à gauche, on fait une maille serrée, et caetera... Au bout d'un moment, cela donne ça :

    Le lacet roumain

    et voici la différence de mon échantillon en gros coton par rapport à un lacet plus classique :

    Le lacet roumain

    • RESUME

    Pour résumer :

    Au début on fait 2 mailles chaînettes, puis on crochète 2 mailles serrées dans la 1ère maille chaînette. Ensuite on fait 1 maille serrée dans la première maille serrée.

    *Tourner, faire 1 maille serrée en prenant soin de bien piquer dans les deux brins*

    Répéter de *à*

    Le lacet roumain

    Et voilà! C'est tout facile, alors aucune raison de se priver!

    Le lacet roumain est utile pour réaliser des liens solides et très décoratifs, mais ses applications sont infinies! En bordure, en free crochet, au crochet irlandais, et comme vous le verrez très prochainement, en collier!

    A bientôt!

     

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Chers amis, bonjour!

    (Non, n'attendez pas de moi que j'applique l'écriture inclusive. Apparemment, les personnes qui ont décidé de conseiller cette horreur ignorent de toute évidence qu'en grammaire, il s'agit d'un genre neutre, et non du masculin. Bref.)

    Aujourd'hui, c'est la rentrée du rendez-vous boulet!

    Le rendez-vous boulet est une idée géniale de l'excellente rédactrice du blog Pendant ma pause !

    Il s'agit de ces ouvrages qui végètent en attendant que l'on daigne se décider à les poursuivre après y avoir jeté plusieurs regards dépités...

    Alors, avant les vacances, j'en étais là :

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    Et en fait, mon pull Hindi n'a pas bougé d'un pouce! Tout juste quelques fils qui pendent en moins.

    Les trop fortes chaleurs ont eu raison de mon enthousiasme.

    Je n'ai pas chômé pour autant. Outre mes en-cours habituels (dont certains ont quand même été mis en stand by pour la même raison), j'ai beaucoup tricoté mon "projet des vacances" qui n'est hélas pas encore fini, mais en bonne voie, le châle Asma de Nadia Crétin-Lechenne (dont j'ai changé la torsade) :

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

     

    Mais surtout, j'ai bûché sur une nouvelle version du châle Chrysanthème car j'avais fait les frais d'un très mauvais choix de fil (beaucoup beaucoup trop épais)

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    Ayant trouvé un fil bien plus adapté à une double épaisseur, j'ai réalisé que le motif de répétition géométrique me déplaisait, finalement (ici photographie du modèle sur Ravelry).

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    J'ai donc entrepris de redessiner totalement la grille, ce que Sabine Naumann avait déjà fait puisqu'à la base, il s'agit d'un patron d'Anna Dalvi. Mais qu'est-ce qui m'a pris?

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    Des grilles pour une écharpe de 1,50 m sur une quarantaine de centimètres au plus large avec un échantillon de 4 rangs pour 1 cm!

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    Vous n'avez là que deux de mes grilles (que je n'ai toujours pas terminées), pour vous donner une idée. J'ai assemblé plusieurs motifs existants ou dessinés par moi-même, avec un fond japonisant, que j'ai reportés sur les grilles correspondant au modèle d'origine, à ceci près que j'ai changé les proportions (pour que l'écharpe soit aussi large mais beaucoup moins longue).

    Des heures et des heures de boulot! Mais voici le début du résultat recto :

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    et verso :

    Rendez-vous Boulet : la rentrée!

    Je suis contente. On ne voit pas encore trop bien où cela va, mais la suite donnera une meilleure vue d'ensemble. Disons-le franchement, j'y ai épuisé toutes mes heures disponibles! Du coup, je me demande quand j'aurai à nouveau autant de temps pour poursuivre et achever ces grilles, et tricoter cette écharpe, évidemment.

    Voilà, le bilan de mon boulet est un grand zéro pour ce mois-ci. Aujourd'hui nous avons 29 degrés, alors ce joli pull me rebute carrément. Il est grand temps que l'automne arrive pour que mon crochet me saute dans les mains et que j'apprécie la douce chaleur de la laine sur mes genoux! Mais pour l'heure, rien que d'y penser, je transpire!

    Je m'en vais voir si les participantes ont eu plus de courage que moi et vous dis à bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    4 commentaires
  • Méga set romantique

    Fans de petites choses mignonnes et utiles, bonjour!

    Alors j'ai bien travaillé et j'ai enfin réalisé mon Méga Set Romantique de marqueurs!

    Ayant été confrontée à des modèles ou il fallait jusqu'à 30 marqueurs, avec des couleurs différentes (pour les points, les augmentations des raglans, le début du tour, et caetera...), j'en avais assez de bricoler avec des morceaux de sets différents qui ne glissaient pas de la même manière sur mes aiguilles, et qui n'étaient pas toujours adaptés à leur diamètre.

    J'ai donc décidé de réaliser un méga set pour petits numéros allant jusqu'à 3,5 (ce que je tricote le plus), ce qui empêche que le marqueur chevauche les mailles qui sont devant lui, désagrément qui me gêne profondément, composé de plusieurs sets sur le même thème.

    Méga set romantique

    J'ai donc acheté des lots de perles en forme de très jolies fleurs en pierre tchèque, des tiges à boules, j'ai tapé dans mon stock pour les petites perles et les hématites, et j'ai réalisé trois sets :

    • un set gris de 16 marqueurs, dont un différent pour le début du tour (éventuellement)
    • un set violet de 12 marqueurs, dont un différent
    • un set rose de 12 marqueurs, dont un très différent pour le début du tour, pour précisément utiliser tous les sets en même temps

    Et naturellement j'ai ajouté un marqueur de progrès en forme de fleur (immense mais super léger) et bien arrondi pour ne pas accrocher le fil (ci-dessous à gauche)

    Méga set romantique

    Et comme je savais que j'aurais bien plus de perles que nécessaire, j'ai réalisé le même set (en inversant perles blanches et hématites) pour une amie, avec un marqueur de progrès en forme de papillon.

    Je suis enchantée par cette nouvelle acquisition et me réjouis d'ores et déjà de l'utiliser. Cela me fait trois sets en un, à utiliser seuls ou accompagnés!

    C'était un peu long à faire compte tenu du nombre de pièces (82 tout de même), mais cet effort n'est rien comparé au plaisir que je vais avoir à les utiliser. Joindre l'utile à l'agréable : c'est ce que je préfère!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Asma

     Amoureux du tricot, bonjour!

    Aujourd'hui, je vous montre ma progression sur le joli modèle Asma de Nadia Crétin-Lechenne dont vous voyez ci-dessus une très jolie réalisation de Flobrode.

    Je suis enfin passée au point structuré et je me réjouis du résultat prometteur.

    Asma

    Je suis contente du mélange des couleurs, même si, comme je vous l'ai raconté la dernière fois, il ne s'agit pas du choix initial.

    Asma

    Ce violet plutôt foncé et non uniforme se marie très bien avec le beau vert d'eau moucheté prune.

    Asma

    Il est plutôt sympa à travailler, même si les rangs où il faut tordre le jeté sont un peu fastidieux.

    J'ai bon espoir de le terminer d'ici la fin de mes vacances. A ceci près que je souhaite faire une autre torsade, plus arrondie (je n'aime pas trop les angles), le plus difficile étant de faire un choix parmi celles dont la longueur et la largeur sont similaires à celle utilisée par la designeuse.

    Un bien joli modèle en tout cas, et très agréable à tricoter.

    J'ai hâte de le porter parce qu'en outre la laine est toute douce!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mes aventures - suite de l'épisode

    Petits fous de tricot, bonsoir!

    Les aventures, ça continue, mais cette fois cela devrait bien se finir!

    C'est toujours ainsi : on craque sur un modèle, puis sur une laine, on se lance, et parfois on court à la catastrophe!

    Ci-dessus le modèle Asma de Nadia Crétin-Lechenne : un bien joli châle, il faut le dire. Pour réaliser ce petit bijou (bon avec les jours en moins et sûrement une autre torsade) dont la composition en trois partie : couleur A point 1, couleurs A et B point 2, et couleur B point 3, m'a immédiatement séduite, j'ai opté pour de la Tosh Merino Light

    coloris Paradox et un très bel écheveau de fil à chaussettes de Tôt le Matin Yarns :

    Mes aventures - suite de l'épisode

    Bon, eh bien, me demanderez-vous, où diable sont les aventures épiques promises par ce titre "accrocheur"?

    En présentant les laines choisies pour faire le très beau Frostfangs Hat de Liz Smith Designs,

    Mes aventures - suite de l'épisode

    lesquelles ne sont autres que deux écheveaux de Tosh Merino Light :

    Mes aventures - suite de l'épisode

    j'ai alerté une des tricoteuses du Strasknitting qui m'a avertie de la forte propension de cette laine à dégorger. Je remercie Valérie encore vivement de sa sollicitude et de sa gentillesse. Elle m'a évité non seulement des déceptions incurables, mais également une perte de temps et d'argent.

    J'ai donc constaté avec effroi qu'il fallait revoir ma copie pour deux de mes projets : ce joli bonnet, mais aussi ce joli châle...

    J'ai donc tout démonté, bobiné en réfléchissant dur à une solution pour ces accessoires que je voulais absolument tricoter. J'ai commencé par le bonnet. J'ai gardé le coloris Moonglow et j'ai remplacé Daenerys par quelque chose de similaire, mais en Delight de Drops. Je n'ai pas encore monté mes mailles. J'étais bien avancée sur ce projet...

    Puis j'ai réfléchi à Asma. Le coloris choisi en premier pour ce châle était l'écheveau de Tôt le Matin. J'ai acheté la Tosh Merino Light pour l'accompagner. J'ai alors remplacé ce fil par du Coop Knits : Socks Yeah que j'ai retricoté.

    Mes aventures - suite de l'épisode

    Mais que faire des écheveaux restant?

    Puisqu'il était prévu que je fasse les mitaines Goth Mitts avec les restes du bonnet, j'ai décidé de les tricoter avec l'écheveau Daenerys. Cela devrait donner un bon résultat.

    Quant à l'autre, je n'ai pas d'idée pour le moment. On verra cela plus tard.

    Puisque j'en étais au démontage et bobinage, je me suis occupée de mon affreux Winterberry :

    Mes aventures - suite de l'épisode

    Là encore, je remercie Françoise et Isabelle du Strasknitting pour leurs conseils avisés. J'utiliserai une aiguille plus fine, et un autre fil aussi. Adieu le coton et bonjour la laine! Quant à ce coton, j'ai bien une idée ou deux, mais dans deux ou trois ans!

    Trois démontages en bonne et due forme : c'est à cela que se résume cet épisode de mes aventures, dont j'espère vraiment qu'il sera le dernier! On dira que c'est le métier qui rentre. Il faut bien garder le moral!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires