• Mon gilet Morning Echo

    Mon gilet Morning Echo

    Passionnés de tricot, bonsoir!

    Et le voici enfin, mon gilet Morning Echo! Ce très beau modèle de Sweet Paprika dont vous verrez ci-dessous la photographie originale a été pénible à réaliser.

    Mon gilet Morning Echo

    Je l'ai tricoté un tout petit peu plus long car je le trouvais trop court au-dessus de la ceinture. Contrairement ce qu'il semble sur ma photographie, les manches ont bien la même taille, mais je n'ai pas bien centré le gilet sur le cintre. En revanche, elles sont trop longues pour moi, alors que j'avais enlevé quelques centimètres. Bah, ce n'est pas bien grave.

    D'abord, j'ai eu quelques tristes péripéties en le détricotant et en le retricotant sans défriser la laine, ce qui a signé la fin de mon fil et de ce gilet, le résultat étant purement horrible.

    Mon gilet Morning Echo

    Mais ce fut un mal pour un bien car du coup, j'ai utilisé la jolie laine de la Pelote Vagabonde coloris Giboulée de mars en mérinos tout doux :

    Mon gilet Morning Echo

    D'où le joli rendu de ce gilet.

    Mais ces erreurs personnelles ne sont rien au regard de la construction totalement folle de ce gilet : ou comment faire compliqué quand cela aurait pu être simple!

    Jugez vous-mêmes : vous tricotez le corps en un seul morceau, mais vous arrêtez l'encolure de chaque côté en laissant des mailles en attente. L'encolure du dos quant à elle est rabattue. Cela signifie qu'il n'est franchement pas simple d'effectuer un essayage car rien ne tient sur rien. J'ai dû épingler le gilet à mon tee-shirt, sans certitude quant aux dimensions finales. Heureusement, pour la taille que j'ai tricotée en tout cas, les proportions du modèle étaient excellentes.

    Mon gilet Morning Echo

    Ensuite, vous tricotez les manches à part.

    Là, vous bloquez les pièces, ce que bien évidemment je n'ai pas fait puisqu'il restait des mailles en attente. Vous cousez les emmanchures, mais pas les côtés des manches.

    Puis vous continuez le col (je vous déconseille de faire ce que dit la modéliste, à savoir de les tricoter en même temps parce que vous avez tout le poids du gilet avec une dizaine de mailles de chaque côté de votre aiguille : un cauchemar.) Pour la longueur du col, vous vous débrouillez : il faut arriver à la moitié du dos. Pour ma part, j'ai compté combien de mailles (avec les mailles rabattues) j'avais sur le col et j'ai considéré que c'était le nombre total de mes rangs (une maille du dos pour un rang du col), que j'ai donc divisé par deux pour chaque côté.

    Une fois que vous avez terminé vos moitiés de col, vous opérez un grafting pour les assembler au milieu. Ensuite, vous cousez le col au dos.

    Enfin, vous cousez les côtés des manches.

    Vous rentrez la demi-tonne de fils (avec tous ces trucs en attente, repris, cousus...) et là, enfin, vous essayez votre gilet! Je suis sûre que vous ressentez une énorme fatigue rien que d'avoir lu tout ça, alors imaginez le réaliser!

    Ceci dit, c'est un bien beau gilet. Je l'aime vraiment beaucoup, pour ses motifs, sa coupe et sa couleur.

    Mon gilet Morning Echo

    Outre la longueur du corps, j'ai remplacé le point mousse original par des côtes 1/1 torses pour les bordures pour obtenir une bonne tenue, et un point fantaisie pour la patte de boutonnage. J'ai trouvé des boutons en tissu imprimé d'après les Nymphéas de Monet, et je trouve qu'ils se marient très bien avec les Giboulées de mars de la laine, d'autant que je porte des chemises bleues. Ils le rendent un tantinet fantaisiste et lui apportent de la fraicheur.

    Je suis bien contente que cet épisode soit terminé. Franchement, j'ai jeté le patron, estimant que c'est beaucoup trop de travail, même pour un joli résultat. La laine que j'ai finalement choisie lui donne tout son charme. En uni, je pense que le rendu aurait été bien moins élégant (pour beaucoup, beaucoup d'étapes). Pour autant, je ne regrette pas car j'aime énormément le porter.

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :