• C'est bientôt la rentrée!

    Chers visiteurs, bonjour!

    Juste un petit mot car, comme c'est bientôt la rentrée et que le budget est souvent serré en cette période, French Loop a le plaisir de vous annoncer une bonne nouvelle :

    C'est bientôt la rentrée!

    C'est le moment de vous faire plaisir! Rendez-vous en boutique!

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pourquoi démonter?

     Amoureux du fait mains, bonjour!

    On m'a récemment fait remarquer, à juste titre, que je démontais beaucoup.

    Pourquoi démonter? C'est fait mains, après tout! Et tout ce temps perdu!

    Serait-ce le syndrome de l'oeuvre inachevée?

    J'ignore si comme moi, vous défaites vos ouvrages et si l'on vous tient le même genre de discours. Toujours est-il que voilà pourquoi démonter :

    1) Finalement ce que je suis en train de tricoter ou de crocheter ne me plaît pas. Je passe du temps sur ces ouvrages. Il m'est arrivé de me forcer à finir quelque chose qui ne me convenait pas, uniquement pour le finir, ce qui est devenu pour moi quelque chose comme une torture ou une corvée, ou les deux. Le tricot, le crochet et la couture sont des moments agréables pour moi, normalement, sans autres contraintes que celles auxquelles je m'astreins volontairement. Alors pourquoi s'imposer autant de souffrance? C'est moche? On démonte!

    2) La deuxième raison est cousine de la première. Parfois, j'aime la laine que je travaille, et j'aime le modèle que je réalise. Mais assez rapidement, je me rends compte qu'ils ne vont pas ensemble. Le motif ne ressort pas, ou cela fait trop bariolé, ou trop triste, ou trop quelque chose, quoi. C'est donc un double gâchis. Mieux vaut réserver cette laine pour un autre ouvrage qui lui sera mieux adapté et réaliser le modèle avec une laine qui conviendra mieux. Alors hop! On démonte!

    Pourquoi démonter? 3) Enfin la dernière raison : l'erreur. J'étais arrivée à la bordure du joli modèle French Cancan dont je vous ai parlé la dernière fois, quand tout à coup je vois un truc très bizarre et très laid sur toute la hauteur du châle! Eh bien j'avais tout simplement loupé une maille (chose qui ne m'était plus arrivé depuis l'enfance), laquelle s'est détricotée jusqu'en bas! Je ne m'en étais même pas aperçue! Eh bien là, inutile d'espérer rattraper avec un crochet : on démonte! J'ai donc sorti mon bobinoir (récente acquisition dont je ne cesse de me féliciter) et hop! J'ai donc recommencé à 0 et vous pouvez voir ci-dessus où j'en suis...

    D'une manière générale, je ne laisse passer aucune erreur. Le plaisir de l'ouvrage terminé est gâché si l'on voit la bêtise, parce qu'on ne voit que cela, même si ce n'est le cas de personne d'autre!

    J'ai l'amour des choses bien faites, comme, je crois, tous ceux qui prennent du temps pour faire des choses.

    Démonter permet de corriger le tir, de viser la perfection, de s'assurer de moments toujours agréables, mais si de temps en temps il faut pour cela lâcher un cri de colère et / ou de frustration. Parce que démonter, ce n'est vraiment pas plaisant. Mais après tout, n'est-ce pas en forgeant que l'on devient forgeron? Peut-être que lorsque je serai davantage experte, je démonterai moins!

    Et vous? Qu'en pensez-vous?

    A bientôt!

     

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • French Cancan

    Fans de tricot, bonsoir!

    Je reviens du Strasknitting (toujours aussi sympa - décidément je ne m'en lasse pas) où j'ai emporté un projet en plus.

    Je sais, c'est mal d'avoir trop d'en-cours en même temps, mais bon... J'ai craqué sur le châle French Cancan de Mademoiselle C. Il date de 2014, alors il ne vous est certainement pas inconnu.

    Au hasard de mes navigations, je tombe régulièrement dessus. A chaque fois je le trouve superbe et élégant, avec un beau tombé... Et à chaque fois je me dis : il y a une torsade... c'est pénible et long...

    Et hier, j'ignore pourquoi, j'en ai eu assez de le trouver superbe et élégant mais avec une torsade pénible et longue, et j'ai acheté le patron! Comme je venais d'acquérir ces jolies pelotes Otello de Phildar, 100% laine :

    French Cancan

    j'ai sortie mes aiguilles et c'était parti!

    Il a bien grandi cet après-midi, alors je peux légitimement espérer qu'il sera largement fini pour cet automne! Je vous le montrerai une fois terminé et bloqué, bien sûr. Tant pis pour la torsade ; ne pas la faire ruinerait ce joli tombé, et rendrait ce châle tristoune. Donc je vais respecter le patron (si si!) parce que franchement, il frise la perfection, vous ne trouvez pas?

    French Cancan

    A bientôt, pour de nouvelles aventures!

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mes En-Cours : premier bilan

    Petits fous de laine, bonsoir!

    Il y a deux mois, je vous ai présenté mes en-cours. Il est temps de faire le bilan de ces ouvrages. Pour commencer, mon ouvrage Cocon ci-dessus a été mis en stand by. Il a bien progressé depuis cette photographie, mais avec ces chaleurs, il devenait insupportable. Je le reprendrai donc au début de l'hiver. Je l'ai remplacé par un gilet vert de gris :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Je finis les augmentations de la taille et atteindrai bientôt les raglans!

    En ce qui concerne mon ouvrage nomade :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Je l'ai carrément démonté. Trop épais, trop rigide, je ne me voyais pas le porter en été. Je trouverai autre chose à faire avec ce joli coton écru. Et du coup, je me suis relancée dans la chaussette :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Le motif ne rend pas très bien ici, mais une fois bloquée, cette chaussette sera super! Elle m'est également destinée.

    Mon ouvrage titan, comme prévu, a avancé mais est loin d'être terminé! J'ai fini le fond et j'ai ajouté des fleurs :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Mes En-Cours : premier bilan

    Du côté Tricot Boulet (voir l'excellent blog "Pendant ma pause"), l'écharpe en côtes anglaises est terminée :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Et j'ai repris un vieux gilet resté en souffrance depuis plusieurs années, au point étoile (même si cela n'est pas très évident sur la photo) :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Mon ouvrage en plus dans ce superbe coton poudré :

    Mes En-Cours : premier bilan

    je l'ai totalement démonté aussi. Arrivée au haut de la ceinture, j'ai décidé que non, vraiment, ce modèle ne me plaisait pas. Je veux trouver quelque chose à la hauteur de la beauté de ce fil, alors j'ai soigneusement rangé mes pelotes en attendant l'inspiration. Et, comme vous le savez déjà, je me suis lancée dans une écharpe pour mon cher et tendre :

    Mes En-Cours : premier bilan

    J'ai d'ailleurs un peu avancé depuis que je vous l'ai montrée. Pas comme mon ouvrage qui pique qui est resté en l'état :

    Mes En-Cours : premier bilan

    Généralement je m'occupe de ce genre de choses le week-end, et je n'ai pas eu l'occasion de me pencher sur cet ouvrage! Ce week-end non plus, ce ne sera pas possible. Pourtant, il sera terminé en un après-midi. Je ne perds pas espoir.

    En conclusion : il y a un projet mis en attente pour des raisons de climat, 2 projets démontés et définitivement abandonnés parce que je suis très difficile, un projet n'ayant pas avancé d'un pouce, mais un projet terminé (tout de même!), un projet qui progresse lentement et trois nouveaux ouvrages. Bilan plutôt mitigé, donc.

    Vous aussi, vous avez le même genre de problèmes?

    Je referai un point cet hiver, et nous verrons bien si ce bilan se confirme ou si au contraire j'aurais été capable de finir plein de choses!

    Je tâche toujours d'informatiser mes patrons, mais mes journées sont longues... Je vous tiens au courant, de toute façon!

    A bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le Point Chevrons

    Petits fous de tricot, bonjour!

    Comme promis, voici la grille du point chevrons en escaliers que je tricote en ce moment pour la jolie écharpe de mon cher et tendre :

    Le Point Chevrons

    J'ai mis les rangs endroits et envers pour rendre cette grille accessible aux débutants, puisqu'il ne s'agit que de mailles à l'endroit et à l'envers.

    Ce point se fait sur 10 mailles et 20 rangs.

    Toutefois, hormis pour les experts, ce point à tendance à faire quelques noeuds dans le cerveau car la succession de mailles envers et endroits ne sont jamais les mêmes d'un rang à l'autre et que le mailles endroit sur l'endroit sont des mailles envers sur l'envers. Que d'évidences, mais en pratique, ce point nécessite de la concentration car l'erreur arrive très vite!

    Mais quel joli point! Quel rendu! On aurait tort de s'en priver!

    En plus, c'est mon amoureux lui-même qui l'a choisi, donc je suis hyper motivée!

    Comme je lui tricote une écharpe et non un snood, j'ai mis 46 mailles. Je commence et finis par 3 mailles en côtes 1/1 :

    - 1 m endroit, 1 m envers et 1 m endroit au début et à la fin du rang endroit

    - 1 m envers, 1 m endroit et 1 m envers au début et à la fin du rang envers.

    En effet, ce point à tendance à biaiser, alors pour une meilleure tenue, les côtes s'imposaient. Cela rend bien. Je vous la montrerai quand elle sera finie.

    Bon tricot et à bientôt!

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires